Skip to main content Skip to home page

Archives Numéros disponibles depuis 1992

Dans les archives, vous trouvez toutes les contributions qui ont été publiées depuis 2010 sur la plateforme online, et également les bulletins annuels de l'association Forum suisse sur la lecture pour les années 1992 à 2006


Previous Next Previous Next

Les pratiques de littératie dans la famille

L'enjeu majeur dans la construction des connaissances en littératie est la rencontre, au sein de la famille, de l'enfant avec l'écrit. C'est le parent qui va permettre ce contact en jouant le rôle de médiateur entre le monde de l'écrit et l'enfant, par un processus d'acculturation qui va lui permettre d'en comprendre les codes. Guidé par l'adulte, l'enfant va d'abord vivre des expériences de lecture collective puis se les réapproprier individuellement, devenant petit à petit un sujet lecteur. Cette évolution amène un changement non seulement dans le rapport au langagier mais également au niveau affectif. Mehr

  • Articles centraux Le plaisir de lire avec son enfant : un enjeu déterminant pour une pratique de littératie familiale aux multiples facettes de Anne-Marie Dionne
    Cet article porte sur la pratique de littératie familiale qui consiste à faire la lecture avec l'enfant. Des re-cherches démontrent qu'il s'agit d'un moyen idéal pour les parents ou d'autres membres de la famille d'accompagner l'enfant dans la découverte de l'écrit dès la naissance, pendant la période préscolaire et aussi lorsqu'il devient apprenti lecteur. Nous abordons le sujet en traçant un portrait de cette pratique en considérant des enjeux qui se présentent à chacune de ces périodes et en soulignant l'importance des fac-teurs affectifs et motivationnels qui y sont rattachés. D'ailleurs, pour souligner l'importance de ces fac-teurs, nous proposons quelques stratégies visant à créer un climat favorable pour que la lecture avec l'enfant soit profitable pour le développement de sa littératie, mais surtout pour en faire un moment agréable où le plaisir est au rendez-vous. Lire l'article en PDF (FR)
  • De la pratique Des «animations lecture » dans une famille tamoule – Une contribution au développement de la littératie en contexte familial de Anne-Lise de Bosset, Mona Ditisheim
    L'association Prévention de l'illettrisme au préscolaire a comme objectif de promouvoir un contact précoce avec les livres et l'écrit en général. Pour ce faire, elle offre des « animations lecture » dans différents lieux fréquentés par les tout-petits, de préférence en présence de leurs parents- Elle organise aussi des forma-tions et des activités de sensibilisation axées sur l'importance d'un contact avec les livres et l'écrit dès la plus tendre enfance. A la demande d'une maman originaire du Sri Lanka, dont le jeune fils maîtrisait insuffisamment le français selon l'enseignante de l'école maternelle, des animatrices de l'association PIP ont accompagné de leurs histoires et comptines les petits enfants de cette famille à leur domicile. En acceptant cette demande, il s'agissait de voir s'il était pertinent et réalisable d'effectuer ce type d'intervention personnalisée. L'espoir existait en outre que cette action ouvre une porte pour un travail plus approfondi au sein de la communauté tamoule de la ville. Cet article présente les fondements théoriques de cette démarche exploratoire, son déroulement, et une analyse du processus. Lire l'article en PDF (FR)
  • De la pratique Développement de pratiques littéraciques dans la famille par le recours à des ressources familiales (« Schenk mir eine Geschichte – Family Literacy ») de Trix Bürki Schällibaum, Therese Salzmann
    Dans le cadre du projet « Schenk mir eine Geschichte – Family Literacy » (« Lis-moi une histoire »), de l’Institut Suisse Jeunesse et Médias (ISJM), ont lieu, actuellement dans 14 cantons, des rencontres parents-enfants dans différentes langues visant à soutenir les parents dans le développement  de la littératie de leurs enfants d’âge préscolaire. Ce projet s’intéresse à la manière dont les ressources familiales pourrait être soutenues de façon optimale afin de transférer le mieux possible,dans le cadre familial, les activités  de littératie effectuées lors de ces rencontres. Lire l'article en PDF (DE)
  • Articles centraux « Rendez ma fille intelligente ! » Pratiques littéraciques dans des familles turcs, arabes ou kurdes de Reyhan Kuyumcu

    Les processus de formation et de socialisation à la littératie au sein des familles déterminent, en grande partie, le parcours  de formation des enfants. En Allemagne, ces conditions sont étroitement liées à l’origine sociale et à la migration. Aujourd'hui, les chercheurs considèrent  le fait d’avoir des parents migrants comme un élément décisif pour le parcours scolaire des enfants. Dans ce contexte, des articles ont déjà été consacrés à la question de savoir quelles attentes ont les institutions de formation par rapport aux processus de socialisation à la littératie et de formation des enfants et de la forme sous laquelle ces processus se déroulent au sein des familles. Au-delà de l’origine sociale, des facteurs culturels et subculturels jouent également un rôle dans l’accès à la littératie dans le cadre de la migration. L'enquête qualitative porte sur neuf cas de familles de langue turque, kurde ou arabe. Elle s’intéresse aux pratiques littéraciques que l’on peut observer dans l’intimité de familles ayant un parcours migratoire et au sens que prennent, pour les personnes interrogées, des notions comme l’écriture, le langage, l’apprentissage, l’école enfantine, l’école obligatoire et l’aide aux devoirs.

    Lire l'article en PDF (DE)
  • Articles centraux Conditions de la socialisation linguistique dans le cadre familial et de l’apprentissage de la langue écrite à l’âge préscolaire de Claudia Müller
    La socialisation linguistique dans le cadre familial a une très grande importance pour l’apprentissage de la langue écrite. Non seulement elle donne aux enfants la possibilité d’acquérir des capacités de communication fondamentales, mais elle leur permet  également de participer à des pratiques langagières (p. ex. faire la lecture d'albums) sur lesquelles peut se fonder l’acquisition du langage. D'’ailleurs des enquêtes récentes sur les performances scolaires ont montré que des enfants issus de familles socialement défavorisées n’ont pas vécu ces expériences primordiales pour l’acquisition de la langue écrite. Afin d’analyser ce lien de plus près et de mettre en lumière les pratiques linguistiques de familles appartenant à différents milieux sociaux, l'article présente les conditions d’apprentissage linguistique dans deux familles différentes par le biais d’une approche contrastive et les analyse en regard de l’acquisition de la langue écrite par les enfants. Des conclusions pour la recherche et la pratique sont tirées des résultats. Lire l'article en PDF (DE)
  • Varia La coopération avec les parents dans le cadre du développement langagier  au préscolaire Chapeau de Claudia Müller, Sabine Zeller
    L’acquisition de compétences en langue écrite détermine en grande partie la réussite d’une formation scolaire et professionnelle. Il ne fait plus de doute, depuis les enquêtes PISA et PIRLS, que les enfants issus de milieux défavorisés, du point de vue de la formation, ont davantage de difficulté à acquérir ces compétences. Dans le cadre du débat sur la manière d’infléchir la politique de formation afin d’améliorer les chances de ces enfants, l’attention se porte sur le niveau élémentaire. L’école enfantine et les crèchessont de plus en plus considérées comme des lieux de formation censés préparer à l’acquisition du langage écrit. La discussion porte également sur des programmes de formation destinés aux parents en vue de mettre en place une coopération entre les familles et les institutions. L'article s’intéresse à cette évolution. A partir de deux exemples présentant les conditions sociales de l’apprentissage linguistique et esquissant les orientations des parents, il se pose la question des possibilités d’assister institutionnellement les parents dans le développement langagier de leurs enfants. Lire l'article en PDF (DE)
  • Varia Raconter ensemble et écrire des histoires : conception d’un programme de développement du langage pour le niveau élémentaire  fondé sur la recherche Chapeau de Astrid Schmidt
    Les contes et les jeux de rôles représentent deux situations d’activité langagière exigeant des enfants, de niveau préscolaire, des capacités linguistiques, cognitives et sociales élevées tout en exerçant sur eux une grande fascination. L’article présente les résultats du projet de Flensburg sur les contes et les jeux de rôles et donne un aperçu de l'évolution et de la mise à l’épreuve d’un programme de développement langagier  fondé sur la recherche et destiné à l’école élémentaire. Une attention particulière est accordée aux problèmes apparus pendant la phase de test et à leur résolution par l’intégration de l’écrit dans le concept. Lire l'article en PDF (DE)
  • Varia Pratiques de littératie extrascolaires et familiales et compétences d'adolescents à risque de Jacqueline Lurin, Anne Soussi
    Les compétences en lecture et en écriture (littératie) ne se développent pas seulement dans le cadre sco-laire. On connaît l'influence des pratiques liées à l'écrit dans le milieu familial sur la construction et le déve-loppement des compétences en littératie (cf. notamment Grossman, 2006; Frier, Grossmann, Pons, 2005). Si la plupart des élèves apprennent à lire à l'école sans trop de difficulté et développent leurs compétences tout au long de la scolarité, il existe des différences entre élèves, certains éprouvant plus de difficulté dans ce domaine. L'étude PISA a mis en évidence la présence dans tous les pays d'élèves de 15 ans éprouvant des difficultés en littératie. Elle a également permis de montrer l'effet d'un certain nombre de facteurs sociodémographiques mais également d'autres dimensions telles que l'engagement dans la lecture (plaisir et motivation) et l'utilisation de stratégies. Une étude longitudinale portant sur l'évolution des compétences en littératie d'adolescents "à risque" a été réalisée à Genève au cours du secondaire I (12- 15 ans). Cette étude cherche à mettre en évidence les facteurs de résilience pouvant expliquer une progression de ces élèves, Une des dimensions prises en compte concerne les pratiques de littératie extrascolaire (au sens large). En effet, au-delà de lécrit, les échanges oraux, les discussions avec les parents ou les pairs peuvent également contribuer à développer les compétences en littératie en augmentant notamment les connaissances sur le monde. Nous allons es-sayer de montrer les effets de ces pratiques sur les compétences et leur évolution. Lire l'article en PDF (FR)
Nach oben / en haut