Skip to main content Skip to home page

Archives Numéros disponibles depuis 1992

Dans les archives, vous trouvez toutes les contributions qui ont été publiées depuis 2010 sur la plateforme online, et également les bulletins annuels de l'association Forum suisse sur la lecture pour les années 1992 à 2006


Previous Next Previous Next

Littératie dans la formation professionelle

Qui sait bien lire et bien écrire rencontre plus de succès d’un point de vue professionnel. En effet, pour les jeunes à la recherche d’un apprentissage une lettre de motivation bien rédigée est un atout considérable. Certaines entreprises font désormais passer des évaluations internes en lecture et en écriture lors de l’entretien d’embauche, cela même lorsqu’il s’agit d’un emploi qui ne nécessite pas forcément une grande habileté à lire et à écrire.
Pourtant, certains élèves ne sont pas suffisamment préparés aux attentes en matière de lecture, d’écriture ainsi qu’à celles liées aux différentes situations communi-cationnelles du milieu de formation professionnelle. Le présent numéro de Forumlecture se penche tout particulièrement sur ce diagnostic par le biais de compte-rendus de recherches et de récits d’expériences.

  • Articles centraux Capacités de base des élèves d’école professionnelle en lecture et écriture et nécessité de mesures compensatoires d’encouragement de Afra Sturm

    On considère d’une manière générale que les capacités de base en lecture et écriture doivent être acquises au plus tard à la fin du secondaire I. Or cet article présente une étude montrant qu’une partie des élèves d’école professionnelle lisent avec guère plus d’aisance que des enfants de 4e primaire ou éprouvent de grandes difficultés à rédiger des textes correctement. La formation continue dépendant également des capacités en lecture, les élèves d’école professionnelle ayant des faibles compétences littéraciques doivent être soutenus efficacement.

    Lire l'article en PDF (DE)
  • De la pratique Soutien linguistique dans la formation professionnelle : risques et opportunités dans les écoles professionnelles de Stephan Schneider
    Grâce au domaine « Langue et communication » du plan d’études cadre pour les écoles professionnelles, l’enseignement de la langue est pleinement reconnu depuis 2006. La langue n’est plus seulement considérée comme un outil de compréhension mutuelle mais comme un objet d’étude à part entière. Comment cela se traduit-il dans la pratique ? Que s’est-il passé depuis huit ans et quelle pourrait être l’évolution future? Qu’est-il advenu de l’enseignement de la langue tel qu’il se pratiquait auparavant : les contenus de ce qui était le domaine « allemand » ont-ils été intégrés dans le domaine « formation générale »? Avec quelles conséquences ? Quelles mesures de soutien sont-elles nécessaires aujourd’hui et sous quelle forme sont-elles proposées ?
    La proportion d’apprenants allophones a fortement augmenté dans les écoles professionnelles. La situation est comparable dans la formation continue axée sur la profession et notamment dans les formations de rattrapage destinées aux adultes. Les défis sont nombreux et exigent souvent des solutions individuelles. Les thèses et les options présentées peuvent servir à lancer un débat visant à trouver des solutions. Lire l'article en PDF (DE)
  • De la pratique Apprendre à lire... aux futures enseignantes de Sandrine Breithaupt, Anne Clerc-Georgy, Carole-Anne Deschoux, Mylène Ducrey
    L'article présente une démarche de formation à l'enseignement destinée à des étudiants de première année de bachelor qui a été mise en oeuvre à la Haute Ecole Pédagogique du canton de Vaud (en Suisse). Le dispositif vise la compréhension et l'appropriation en profondeur des concepts vygotskiens que sont les concepts spontanés versus scientifiques, les fonctions psychiques, la généralisation, la zone proximale de développement et la relation entre enseignement et apprentissage. Le point de départ de cette démarche est l'étude du chapitre 6 de «Pensée et langage» (Vygotski, 1934/1997). L'article décrit les différentes phases de la démarche qui passe par une élaboration collective de schémas et différentes activités de production textuelle. Il est illustré par des productions d'étudiants. Il montre comment les formateurs visent à provoquer le développement des étudiants qui sont ainsi progressivement amenés à s'approprier une théorie qui leur permettra de questionner le travail enseignant. Lire l'article en PDF (FR)
  • Articles centraux L'entretien d'embauche au secondaire professionnel: Lire, écrire pour parler en classe de culture générale de Roxane Gagnon
    L'article présente des propositions didactiques en vue du traitement d'un incontournable de la formation professionnelle: l'entretien d'embauche. Elle prend appui sur les résultats d'une recherche doctorale menée entre 2006 et 2010 dans laquelle, entre autres, nous avons pu discuter et expérimenter des séquences portant sur l'argumentation orale. Nous situons d'abord le contexte du cours de culture générale et détaillons les savoirs langagiers qui y sont prescrits dans les plans d'études. Puis, nous exposons une modélisation didactique du genre entretien d'embauche et une séquence d'enseignement. L'intérêt de nos propositions didactiques, en plus d'avoir été expérimentées sur le terrain, provient du fait qu'elles se nourrissent de la dynamique inhérente au genre textuel et donnent accès aux apprenants aux formes d'écrit et d'oral intermédiaires nécessaires à la production d'un genre oral. Nous montrons comment le travail sur l'entretien d'embauche est alimenté par des activités de lecture, d'écriture et d'expression orale. Lire l'article en PDF (FR)
  • Articles centraux « Quand on ne peut pas s’exprimer par le langage, on ne peut pas non plus effectuer un travail précis et qualifié. » De l’importance des capacités communicatives des apprentis et des exigences qui leur sont liées de Christian Efing
    Cet article fait un tour d’horizon des recherches effectuées à ce jour sur les exigences linguistiques et communicatives auxquelles sont confrontés les apprentis suivant un système dual de formation en entreprise et à l’école professionnelle. Pour ce faire, des travaux partant de différentes perspectives ont été passés en revue : linguistique, didactique des langues et pédagogie de la formation professionnelle. Leurs auteurs recourent à différentes approches méthodologiques pour tenter de recenser et de décrire les exigences ayant cours dans ce type de formation, qui est traditionnellement suivi par des personnes n’ayant pas un diplôme universitaire. L’article questionne en outre l’importance de la communication pour la réussite de la formation ainsi que les facteurs contextuels qui influencent les exigences en matière de communication langagière, tant du point de vue qualitatif que quantitatif. Enfin, on trouvera un aperçu des principaux facteurs identifiés dans le débat actuel sur la question et pouvant contribuer à améliorer l’efficacité des programmes de soutien linguistique destinés aux élèves d’école professionnelle. Lire l'article en PDF (DE)
  • Varia Comprendre le développement professionnel par l'analyse des discours de Sabine Vanhulle
    Dans un dispositif consacré au développement professionnel, nos étudiants en enseignement secondaire tiennent un portfolio. Celui-ci se clôture par un récit de trajectoire. Notre recherche réside dans l'analyse de ces récits à partir d'une grille d'indicateurs linguistiques. Ces indicateurs nous informent sur les processus réflexifs et discursifs à l'Suvre dans l'élaboration de savoirs professionnels. Ce premier niveau de description conduit à une méthode de recherche herméneutique. Il s'agit alors de mettre en lumière les préoccupations sous-jacentes à ces processus : systèmes de valeurs, de motivations et d'intentions ; tensions entre les savoirs scientifiques et la confrontation aux réalités vécues dans l'expérience ; constructions identitaires conflictuelles. Nous questionnons les conditions sociales externes et propres au contexte de formation qui influencent la production de ces récits. Nous en dégageons les implications méthodologiques pour l'analyse de discours à visée descriptive et compréhensive. Sur cette base, nous discutons quelques résultats de la recherche. Lire l'article en PDF (FR)
  • Varia Maîtrise de la littératie et processus de formation des futurs enseignants : l'écriture en formation comme levier ou comme obstacle du développement professionnel ? de Anne Clerc-Georgy
    La maîtrise de compétences en lecture-écriture chez les futurs enseignants préscolaires et primaires est une attente implicite en formation des enseignants. Il est courant de considérer que, porteurs d'une maturité, ils se sont formés à la littératie durant leur scolarité. A ce premier constat, il convient d'ajouter le fait que l'écriture en formation est souvent considérée comme un outil privilégié de la construction de savoirs et de développement professionnel des futurs enseignants. Les résultats présentés dans cette contribution montrent que ces deux « allant-de-soi » méritent d'être discutés. Non seulement, les étudiants, à l'entrée en formation, sont loin de tous maîtriser ces outils, mais l'écriture dans certains cas peut même se révéler un obstacle à la formation. Faire écrire les étudiants, oui, mais à certaines conditions. Lire l'article en PDF (Fr)
Nach oben / en haut